EHESS (Écoles des Hautes Études en Sciences Sociales)


L’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) réunit des chercheurs et des étudiants du monde entier dans le but de faire coopérer toutes les disciplines des sciences sociales pour comprendre les sociétés dans leur complexité. Depuis sa création comme institution autonome en 1975, l’histoire, la sociologie, l’anthropologie, l’économie, la philosophie, la géographie, les études littéraires, la psychologie et les sciences cognitives sont ainsi pratiquées à l’EHESS dans un dialogue interdisciplinaire permanent. L’établissement accueille 40 unités de recherche organisées autour d’un domaine, d’une approche ou, pour un tiers d’entre elles, d’une « aire culturelle » (Asie du Sud, Océanie, mondes africains, mondes russes et caucasiens, mondes américains, mondes musulmans, etc.). En leur sein, plus de 800 enseignants et chercheurs développent les savoirs, forment et encadrent les étudiants de master et les doctorants. Ils sont soutenus par près de 500 personnels administratifs et d’appui technique à la recherche. Une maison d’édition, les Éditions de l’EHESS, participe à la diffusion des savoirs produits au sein de l’institution.

La recherche au cœur de la formation

La formation dispensée à l’EHESS est fondée sur l’apprentissage par la recherche. S’affranchissant de la pratique du cours magistral, elle s’organise en « séminaires » qui valorisent les échanges intellectuels directs entre enseignants et étudiants autour des recherches en cours d’élaboration. L’organisation interdisciplinaire de la recherche et de la formation distingue aussi l’EHESS du modèle universitaire traditionnel. Les quelque 3000 étudiants inscrits à l’EHESS en Master et en Doctorat, bénéficient d’un encadrement fortement personnalisé. Une offre de plus de 1000 séminaires dans 80 spécialités thématiques et disciplinaires leur permet de construire des parcours « sur-mesure ». 17 mentions et 12 spécialités pluridisciplinaires structurent le Master en sciences humaines et sociales. La formation de l’EHESS ouvre à une diversité de trajectoires professionnelles, au-delà de l’enseignement supérieur et de la recherche : journalisme, communication, édition, coopération internationale, culture …

Une vocation internationale

L’EHESS s’inscrit dans un réseau dense de chercheurs et d’institutions du monde entier avec lesquels les coopérations et les échanges sont permanents. Cette grande ouverture internationale offre un point d’entrée sur les sciences humaines et sociales telles qu’elles se pratiquent et s’enseignent sous toutes les latitudes.

Une école, plusieurs campus

L’École des hautes études en sciences sociales est implantée à Paris, où se situe son siège, mais aussi en région, à Marseille, Lyon et Toulouse. Le Campus EHESS Marseille accueille, dans le bâtiment historique de la Vieille-Charité, plusieurs unités de recherche, des dizaines de chercheurs et plus d’une centaine d’étudiants. L’École est engagée dans le renforcement de ses relations avec les acteurs socio-culturels locaux et la Ville de Marseille.

Dès 2019, une partie des équipes de l’EHESS à Paris rejoindra les unités issues d’autres établissements sur le Campus Condorcet, un campus de sciences humaines et sociales d’envergure internationale dont l’École est l’une des initiatrices.

Source : https://www.ehess.fr/fr/ehess

Site de l’EHESS (https://www.ehess.fr/fr)

Offre de formation

Le Master en sciences sociales de l’École des hautes études en sciences sociales est un master à finalité recherche dans le domaine des sciences sociales. Il se décline en 17 mentions et 12 spécialités pluridisciplinaires. Les filières proposées incluent des formations interdisciplinaires et thématiques, ainsi qu’une formation aux sciences sociales à partir des grandes « aires culturelles ». Les unités d’enseignement (UE) ou séminaires initient les étudiants au travail de recherche et leur permettent de commencer à travailler par eux-mêmes sur des objets spécifiques. Les options choisies, en accord avec le tuteur, définissent un programme de formation individualisé précisant un parcours de spécialisation qui s’affirme en seconde année. Les étudiants de chacune des formations ont, par ailleurs, l’obligation de suivre des enseignements dans d’autres formations du master.

Ces formations sont dispensées dans les différentes implantations de l’établissement : Paris, Marseille, Lyon, Toulouse.

Le master est constitué de deux niveaux (M1 et M2) et se prépare en deux ans. La validation complète d’un niveau entraîne l’acquisition de 60 crédits (ECTS). Chacun des niveaux se subdivise en deux semestres (S1 et S2 pour le M1 ; S3 et S4 pour le M2). Le Master 1 est ouvert aux étudiants titulaires d’une licence (= 180 crédits) ou d’un titre équivalent sanctionnant une scolarité normale de trois années d’études supérieures. L’accès au Master 2 peut être sollicité par les candidats justifiant du premier niveau de master, ou d’un titre sanctionnant une scolarité normale de quatre années d’études supérieures. Les titulaires du Diplôme de l’EHESS pourront également demander à être directement inscrits en M2.

Source : https://www.ehess.fr/fr/formation-par-recherche

Je vous indique ci-dessous deux centres de recherche qui correspondent aux orientations de votre formation. Consultez le site de l’EHESS pour en découvrir de nombreux autres.

Laboratoire de recherche « Mondes américains »

Créée en 2006 sous la double tutelle du CNRS et de l’EHESS, Mondes Américains (UMR 8168, anciennement MASCIPO) est une unité mixte de recherches en sciences humaines et sociales qui repose sur une fédération de cinq centres de recherches rattachés à l’EHESS, l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne et l’Université Paris Nanterre.

Elle rassemble des historiens et des anthropologues travaillant sur toutes les Amériques des débuts de la période coloniale jusqu’au temps présent. Elle est dirigée par Clément Thibaud (EHESS), directeur, ainsi que par Anath Ariel de Vidas (CNRS), et Gilles Havard (CNRS), directrice et directeur adjoints.

Mondes Américains se caractérise par une définition régionale : ses programmes ont l’ambition de couvrir l’ensemble de l’hémisphère occidental, de Vancouver à la Patagonie, sans pour autant isoler les Amériques du reste du monde. Son projet scientifique se distingue par un travail commun, assuré par tous les membres de l’unité, entre champs nord-américaniste et latino-américaniste, ainsi que par un dialogue constant entre disciplines historique et anthropologique. Les Amériques sont ainsi posées comme un laboratoire pour les sciences sociales et envisagées à différentes échelles d’analyse –régionale, continentale, atlantique ou globale– dans une perspective à la fois comparative et croisée.

Certaines problématiques communes sont privilégiées dans les enquêtes collectives qui obéissent aux transversalités de disciplines, d’aires culturelles et de périodes :

  • la première mondialisation opérée par les empires des grandes puissances de l’Europe occidentale,
  • les processus de formation de sociétés nouvelles en situation coloniale,
  • l’expression des sensibilités et des émotions dans un contexte multiethnique,
  • l’histoire transnationale abordée à travers l’expérience des migrations humaines et de la circulation des savoirs,
  • les problèmes de la construction de l’État et des interactions entre État et société,
  • le défi des revendications ethno-identitaires analysé à l’aune de la longue durée.

L’équipe regroupe 35 chercheurs et enseignants-chercheurs statutaires et 6 personnels d’appui à la recherche. Le laboratoire accueille plus d’une centaine de doctorants qui sont systématiquement associés à toutes ses activités scientifiques. Il dispose d’un solide réseau de coopération et d’échanges scientifiques avec des universités tant aux États-Unis, au Canada et dans la plupart des pays latino-américains qu’en Europe.

Mondes américains a pour vocation de développer un programme de recherches transaméricaines. Trois priorités méthodologiques ont été définies : 

  • l’interdisciplinarité entre anthropologie et histoire ;
  • le comparatisme entre les différentes sociétés américaines aux périodes moderne et contemporaine, ainsi qu’entre les Amériques et le reste du monde ;
  • la réflexivité par rapport aux catégories et aux échelles d’analyse, du local au global, en passant par l’hémisphérique et l’atlantique.

Afin de mettre en œuvre ces choix méthodologiques et ces transversalités en termes de disciplines, domaines et périodes, le laboratoire a choisi d’organiser son programme de recherches sous la forme de trois axes qui coordonnent tant les enquêtes collectives que les projets plus individuels de l’ensemble des chercheurs.

Source : http://mondes-americains.ehess.fr/index.php?358

Site du laboratoire « Mondes américains » (EHESS) (http://mondes-americains.ehess.fr/index.php?223)

Centre de Recherches sur les Arts et le Langage (CRAL)

Le CRAL (UMR 8566 EHESS/CNRS) est un centre de recherche dédié aux arts et au langage. Différentes disciplines comme la littérature, l’histoire de l’art, la musicologie, la philosophie, la sociologie, l’histoire et la linguistique y sont étudiées afin de réfléchir sur les arts, la culture et la perception.

Les trois thèmes fédérateurs autour desquels se sont articulées les recherches au sein du projet du CRAL sont les suivants :

  • Le « vivant » et sa place dans les arts et la culture, qui inclut une dimension proprement philosophique et une réflexion éthique et politique sur la place des sciences du vivant dans nos sociétés.

  • Le « rythme » qui propose de penser les temporalités individuelles, historiques, sociales, politiques en termes de rythme.
  • L’« imagination » est le troisième thème fédérateur. 


Ces trois thèmes se retrouvent autour des quatre axes suivants, à titre de foyers de problématisation ou de convergence, non de thématiques imposées des recherches individuelles et collectives. Il s’agit de : 


  • Axe Littérature et textes 

  • Axe Images et histoire de l’art 

  • Axe sons et musique 

  • Axe transversal : Esthétique, valeurs et représentations 


Source : http://cral.ehess.fr/index.php?28

Site du CRAL (EHESS) (http://cral.ehess.fr/index.php?28)